Mutuelle AXA : Complémentaire santé Senior

De nombreuses personnes âgées se tournent vers des approches de santé complémentaires et intégratives, reflétant souvent une approche saine et autonome du bien-être. Il est cependant pas évident de faire le bon choix concernant sa mutuelle santé.

Comment alors choisir sa complémentaire santé en fonction de son budget et de son besoin?

Sans nul doute, plus la personne vieillit, plus ses problèmes de santé augmentent et son revenu diminue (retraite). Pour commencer, il est préférable de se renseigner à propos des aides de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) et de l’Aide au paiement d’une complémentaire Santé (ACS), ceux-ci peuvent vous aider dans le financement de votre complémentaire santé Senior. Par la suite, précisez le budget consacré à votre santé et ce en fonction de vos revenus pour enfin, vérifier votre contrat actuel tout en faisant attention aux garanties, aux remboursements et leurs pourcentages, et particulièrement ceux des soins dentaires et de l’hospitalisation.

De plus, il est conseillé de classer ses priorités de soins et également d’adapter ses garanties à son budget. Si l’on prend l’exemple de la garantie de l’hospitalisation, il faut la classer parmi ses priorités car les frais de ces soins peuvent être très élevés. Par contre, si l’on peut planifier une opération afin d’avoir une place dans un établissement public, il est absurde d’utiliser une garantie qui pourrait vous rembourser à 200% (une garantie de 100% est suffisante pour des soins pareils).

La garantie hospitalisation

Il est primordiale de souscrire une garantie hospitalisation car :

  • Les frais d’hospitalisation coûtent très cher et ne sont pas entièrement remboursés par la Sécurité Sociale.
  • On ne peut pas toujours prévoir le budget exact concernant l’hospitalisation car on ne peut pas prévoir le nombre de jours exacts pour celle-ci.
  • On est toujours exposé aux accidents ou maladies peu importe notre âge, autant prendre ses précautions !

La garantie hospitalisation prend en charge la part des frais d’hospitalisation et actes médicaux non remboursée par la Sécurité Sociale. Elle peut également rembourser quelques frais non indemnisés par la Sécurité Sociale notamment :

  • La participation forfaitaire de 18 € concernant les actes chirurgicaux,
  • Le ticket modérateur de 20% qui peut généralement monter jusqu’à 200 € ou 300 €/j et ce en cas d’hospitalisation sans actes chirurgicaux,
  • La chambre particulière et le lit d’accompagnant,
  • Les dépassements d’honoraires des médecins,
  • Et enfin, le forfait hospitalier de 18 €/j et qui couvre les frais d’entretien et d’hébergement.

Certes vous pouvez seulement souscrire la garantie hospitalisation, mais vous ne serez en aucun cas remboursé pour toute autre dépense concernant votre santé (consultations chez le médecin, médicaments, soins dentaires, lunettes, etc).

Remboursement pour les dépassements d’honoraires

Vous avez sûrement consulté des médecins (non conventionnés ou du secteur 2) qui pratiquent des dépassements d’honoraires et dont la Sécurité Sociale ne rembourse pas. Cette dernière prend en charge un pourcentage du tarif de convention qui s’élève à 70% pour une consultation (-1 € de participation forfaitaire). Les dépassements d’honoraires ainsi que les 30% qui restent demeurent à votre charge, à moins que vous ayez une bonne complémentaire santé.

Vous pouvez cependant vérifier sur l’annuaire santé de l’Assurance maladie si le médecin que vous comptez consulter est du secteur 1 ou 2. Mais des fois, le choix est limité surtout si l’on habite une grande ville ou souffre d’une maladie qui nécessite une consultation de plusieurs spécialistes.

Vérifiez les conditions de votre complémentaire santé et celles de votre famille (en fonction de vos besoins) afin d’être certain d’obtenir un remboursement des dépassements honoraires.